réflex numérique

Le numérique a rendu la pratique photographique moins coûteuse, plus accessible, pense-t-on alors. Du temps de l’argentique, le photographe amateur se retrouvait avec un négatif auquel se référer, c’est-à-dire d’une qualité minimale ; négatif que l’on pouvait confier aux soins d’un professionnel apte à en tirer le meilleur. L’heureux possesseur d’un appareil numérique doit tout faire. En particulier comprendre des réglages de bases nécessaires dont il n’avait pas tant à se soucier en argentique. Puis il prend les photos, les transfère, les sélectionne, en développe certaines via la postproduction, voire les retouche avant d’enfin les imprimer et les archiver. Autant dire qu’un appareil numérique pose beaucoup de problèmes s’il vient l’idée de s’en servir. Au-delà de l’éternelle et première préoccupation de la prise de vue elle-même, le photographe doit aussi se préoccuper d’informatique et de traitement d’images. Une fois équipé, tout cela semble ne plus rien coûter mais continue de valoir une fortune, en argent, en temps, en réflexion. Et pour commencer, il est regrettable que les manuels d’utilisation livrés avec l’appareil soient traduits d’une langue que personne ne parle en une langue que personne ne comprend. Au travers d’une série de cours, je vous propose d’explorer les différentes facettes de la pratique photographique contemporaine.

La photographie reste un œil, mais est avant tout une technique, puis un cadrage et un message. Ces éléments qui font la photographie n’ont pas changé avec l’appareil photo numérique. Démocratiser la technique et former le regard est le programme que je vous propose.
La théorie Technique photo, choix de l’appareil, choix de ses objectifs, réglage de la sensibilité iso, diaphragme, temps de poses, profondeur de champ, maîtrise du flou, balance des blancs, enregistrement des fichiers au bon format, etc.
Le cadrage Analyse de photographies. Composition et lumière rendues au mieux par la technique.
Les thèmes
proposés sont ceux que l’on apprécie le plus : le portrait en extérieur, le portrait en studio, le reportage sur le vif dans le paysage urbain, la photographie de nuit, etc.

Les stages photographies se répartissent en parcours dans Paris en groupe de quatre (parfois trois) à huit personnes ou en ateliers en studio.
Les stages sont ouverts à tous les amateurs de photographie souhaitant rafraîchir ou perfectionner leur connaissance de la photographie et améliorer la maîtrise de leur appareil numérique ou argentique. Il est également destiné aux débutants curieux d’apprendre en posant un regard insolite sur la ville.
Les stages de photographies proposés en groupe le sont également en cours particuliers.

Publicités